Nouvelle édition à partir de l'automne 2023 :
PG Athérothrombose 2023
PG Obésité 2023
AGLA Update Meeting 2022
Rapport MedInfo (PDF)

Évaluation du risque cardiovasculaire

Aperçu des catégories de risque

Les patients sont attribués à l’une des 4 catégories de risque à partir desquelles les recommandations de traitement sont formulées :

Risque très élevé

  • ESC SCORE2/SCORE2-OP, risque à 10 ans1
    • chez les personnes <50 ans : ≥7.5 %
    • chez les personnes 50–69 ans : ≥10 %
    • chez les personnes ≥70 ans : ≥15 %
  • ASCVD existante2
  • MRC sévère sans diabète ou ASCVD
    • DFGe <30 ml/min/1.73 m2 ou
    • DFGe 30–44 ml/min/1.73 m2 et ACR >30 mg/g
  • DT2³ avec ASCVD existante et/ou atteinte sévère des organes cibles :
    • DFGe <45 ml/min/1.73 m2 indépendamment de l’albuminurie
    • DFGe 45–59 ml/min/1.73 m2 et microalbuminurie (ACR 30–300 mg/g)
    • Protéinurie (ACR >300 mg/g)
    • Présence d’une maladie microvasculaire en au moins trois points différents (p. ex. microalbuminurie plus rétinopathie plus néphropathie)
  • Hypercholestérolémie familiale + facteur de risque majeur supplémentaire

1Risque absolu de subir un événement cardiovasculaire fatal ou non fatal (infarctus du myocarde, AVC) sur 10 ans. Calculé au moyen du SCORE2/SCORE2-OP

2Preuve clinique ou preuve évidente à l’imagerie médicale.
Clinique : antécédent d’IM aigu, SCA, revascularisation coronarienne, autre revascularisation artérielle, AVC, AIT, anévrisme aortique, artériopathie périphérique.
Imagerie médicale : Présence de plaques vérifiée à la coronarographie, à l’échographie carotidienne ou à la tomodensitométrie coronaire.
MAIS PAS : une augmentation constante de certains paramètres d'imagerie tels que l'épaisseur intima-média carotidienne.

3 Les patients avec DT1 de plus de 40 ans peuvent aussi y être classés.

Risque élevé

  • Score/algorithme de risque du GSLA1 à dix ans : >20 %
  • ESC SCORE2/SCORE2-OP, risque à 10 ans2:
    • chez les personnes <50 ans : 2.5 % à <7.5 %
    • chez les personnes 50–69 ans : 5 % à <10 %
    • chez les personnes ≥70 ans : 7.5 % à <15 %
  • MRC modérée sans diabète ou ASCVD
    • DFGe 30–44 ml/min/1.73 m2 et ACR <30 mg/g ou
    • DFGe 45–59 ml/min/1.73 m2 et ACR 30–300 mg/g ou
    • DFGe ≥60 ml/min/1.73 m2 et ACR >300 mg/g
  • Hypercholestérolémie familiale sans facteur de risque supplémentaire
  • DT2 sans ASCVD et/ou sans atteinte sévère des organes cibles3, sauf si les critères de risque modéré sont remplis
  • En présence d’autres facteurs de risque : augmentation de la catégorie de risque

1Risque absolu (en %) de subir un événement coronarien fatal ou un infarctus du myocarde non fatal en l’espace de 10 ans. Calculé au moyen du calculateur/score de risque du GSLA.

2Risque absolu de subir un événement CV fatal ou non fatal (infarctus du myocarde, AVC) sur 10 ans. Calculé au moyen du SCORE2/SCORE2-OP.

3Les patients avec DT1 de plus de 40 ans peuvent aussi y être classés.

Contrairement au GSLA, l’ESC ne fait pas de différence entre faible risque et risque modéré dans les risques à 10 ans des SCORE2/SCORE2-OP, mais les réunit dans la catégorie «risque faible – modéré».

Risque faible – modéré (selon l’ESC)

  • DT2 bien contrôlé et récent (ex. <10 ans), sans signes d’atteinte des organes cibles et sans facteurs de risque ASCVD supplémentaires (risque modéré)
  • ESC SCORE2/SCORE2-OP, risque à 10 ans1 (risque faible – modéré)
    • chez les personnes <50 ans : <2.5 %
    • chez les personnes 50–69 ans : <5 %
    • chez les personnes ≥70 ans : <7.5 %
  • En présence d’autres facteurs de risque : augmentation de la catégorie de risque

Risque modéré (selon le GSLA)

  • Score/algorithme de risque du GSLA : risque à 10 ans2 entre 10–20 %
  • DT2 bien contrôlé et récent (ex. <10 ans), sans signes d’atteinte des organes cibles et sans facteurs de risque ASCVD supplémentaires (risque modéré)
  • En présence d’autres facteurs de risque : Augmentation de la catégorie de risque

1Risque absolu de subir un événement CV fatal ou non fatal (infarctus du myocarde, AVC) sur 10 ans. Calculé au moyen du SCORE2/SCORE2-OP.

2Risque absolu (en %) de subir un événement coronarien fatal ou un infarctus du myocarde non fatal sur 10 ans. Calculé au moyen du score de risque du GSLA.

3Les patients avec DT1 de plus de 40 ans peuvent aussi y être classés.

Contrairement au GSLA, l’ESC ne fait pas de différence entre faible risque et risque modéré dans les risques à 10 ans des SCORE2/SCORE2-OP, mais les réunit dans la catégorie «risque faible – modéré».

Risque faible – modéré (selon l’ESC)

  • ESC SCORE2/SCORE2-OP, risque à 10 ans¹
    • chez les personnes <50 ans : <2.5 %
    • chez les personnes 50–69 ans : <5 %
    • chez les personnes ≥70 ans : <7.5 %

Risque faible (selon le GSLA)

  • Score/algorithme de risque du GSLA : risque à 10 ans2 <10 %

1Risque absolu de subir un événement cardiovasculaire fatal ou non fatal (infarctus du myocarde, AVC) sur 10 ans. Calculé au moyen du SCORE2/SCORE2-OP.

2Risque absolu (en %) de subir un événement coronarien fatal ou un infarctus du myocarde non fatal sur 10 ans. Calculé au moyen du score de risque du GSLA.

3Les patients avec DT1 de plus de 40 ans peuvent aussi y être classés.

Pour plus de détails, cliquez sur l’une des catégorie de risque.


Déterminer la catégorie de risque »

Vous pouvez déterminer le risque CV pour une personne avec maladies préexistantes (entraînant un risque CV accru) ou pour une personne en bonne santé apparente.

1 ASCVD, diabète sucré, maladie rénale chronique, hypercholestérolémie familiale


Informations sur les catégories de risque »

Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.